Bold Records Productions


Independent Label

POINT INFOS RESSOURCES:

Bold Records met en place et développe une mission de prestation d'accompagnement auprès des acteurs du secteur des musiques actuelles.

Nous accompagnons les groupes dans leurs démarches de productions d'album auprès des fabricants, les mettons en relation avec les distributeurs, produisons des affiches, stickers, badges pour la promotion.

Gère une base de données de fiches et de contacts enrichie et commentée.

Ce travail nécessite la miseà jour régulière d'informations de conseils dans la notion de réseau interprofessionnel .


Pour exemple: possibilités de distribution en national, plan communication et média,recherche de labels d'accompagnement aux démarches: SACEM,programme CRESCENDO (nous contacter) constitution de dossiers (Fair, Bourges..).



Les bons plans pour les groupes+listing des formations locales:

POINT INFOS RESSOURCES:
Pour les catering de vos concerts en Rhône Alpes: Marie Catering 04 78 50 32 04

Prestatataire complet et facile d'accès pour la réalisation d'un album cd:

Spécialiste du pressage de CD, DVD & Cédérom ADI Media prend en charge l'ensemble des services liés à la réalisation de votre projet :

Etudes
conseils
verification des fichiers graphiques
flashage
routage personnalisé
création graphique

contact:
Brigitte CHARLES : (+ 33) 04 76 09 83 73 / (+33) 06 07 41 32 65
7, Av Général Champon / 38000 Grenoble [France]

le site internet: http://www.adi-media.net



http://www.vinylgrabber.com faites graver vos vinyls à l'unité!!!


kapsul création:

(fabrication de stickers PVC sérigraphiés et de banderoles numérisées)

création de stickers PVC (meilleur qualité du marché, résiste à l'eau et aux UV).


pour une 1 banderole PVC, 450g, 4 oeillets:

2m*50cm = 60€

L'avantage avec Kapsul Création c'est le paiement après réception des stickers donc pas d'avance.

lucas@kapsulcrea.com

lucas_suza@hotmail.com



Info e-dupli:

En ce début d’année nous sommes très heureux de vous présenter les tarifs qui
s’appliqueront en 2006.

Les prix CD et DVD ont été revus à la baisse.

Je vous prie donc de bien vouloir trouver en pièce jointe l’ensemble de nos grilles
de prix (Pressage CD et DVD, Vinyles et Gravage CD et DVD).

Nous sommes spécialisés dans la fabrication pour les labels indépendants. Nous
travaillons entre autres pour :

IV MY PEOPLE – MENACE RECORDS – 45 SCIENTIFIC – NOUVELLE DONNE – 2 GOOD – NEOCHROME
– LABEL ROUGE – DESH MUSIQUE – DIN RECORDS – ISSAP PRODUCTION – SCRED CONNEXION –
MKM PROD, mais aussi SONY BMG – DISNEY....

N'hésitez pas à me contacter pour tout renseignement complémentaire.

Vous trouverez les spécifications techniques en ligne sur notre site Internet :
www.e-dupli.com

R2a E-dupli
Service Commercial
40 av. République
75011 Paris
01 48 05 90 09
http://www.e-dupli.com

info de quickstick:

http://quickstick.free.fr


Sergant papers (imprimeur,flyer,affiches,stickers) Groupé avec Loadingzone.
36 av. victor segofrin
31400 Toulouse
Tél: 05 62 17 72 49

Une ère nouvelle pour l'imprimerie !!!

Flyers - Stickers - Affiches - Cartes - Correspondance - Haping - Badges - Textiles - Etc...

!!! AVANT PREMIERE !!!
Bivouac Productions , Block 5 et ACL Développement donnent naissance au réseau ÈreFlyers

Téléchargez le catalogue 26 pages ici (12,7Mo)
http://www.bivouacprod.com/ereflyers.pdf

Tous les produits, tous les tarifs, un outils indispensable pour bien préparer votre communication !!

BIVOUAC PRODUCTIONS

Tesseaux 07600 VALS LES BAINS

Tél : 04 75 36 06 92 - F ax : 04 75 35 93 42
Mail : lucas@bivouacprod.com
Site : http://www.bivouacprod.com

Voici le Lyon's Hall :
- locaux de repetition equipes sur Lyon
-1 salle de concert équipé
-un bar/snack sympa et pas cher ( pression 1€50, barquette de frites + hot dog = 3€)
Contact : contact@musicrepetition.com
Tous les renseignements sont sur le site : http://www.lyonhall.com



Réalisation, impression billeterie sécurisée pour les concerts: Oscar Tél: 02 40 89 12 00.

Native concept (imprimeur,flyer,affiches,stickers)
Tél: 06 20 50 61 23
http://www.nativeconcept.com
f.perrocheau@nativeconcept.com

Bivouac prod (imprimeur,flyer,affiches,stickers)
16 rue v.Hugo 07200 Aubenas.Tél: 04 75 36 06 92
http://www.bivouacprod.com


Reverberation(spécialiste numérique pressage, gravure, duplication cd, dvd, vinyls et studio graphique)
bp 15 33031 Bordeaux. Tél: 05 57 59 14 13
reverb@wanadoo.fr

La cooperarock (imprimeur,flyer,affiches,stickers, tee shirts)

http://www.cooperarock.com


Massprod (label)
11rue du manoir de Servigné 35000 rennes
Tél:02 23 40 26 45


Rrc multimedia (spécialiste numérique pressage, gravure, duplication cd, dvd et studio graphique)
8 allées Courbet 83000 Toulon.Tél: 04 94 91 83 80
http://www.rrc.fr

Slalom duplication (spécialiste numérique pressage, gravure, duplication cd, dvd, vinyls et studio graphique)
bp238 16007 Angoulème cédex; Tél: 05 45 37 36 50
http://www.slalomduplication.com

skalo services (imprimeur,flyer,affiches,stickers, tee shirts)
12 Bd J.Cocteau 30900 Nimes. Tél: 06 23 07 25 42

KDG france(spécialiste numérique pressage, gravure, duplication cd, dvd, vinyls et studio graphique)
11 av du Gal Leclerc 92100 Boulogne.
Tél: 0146100210.

Principales structures ligériennes:

Actis M. Formento 6 rue Michel Servet 42000 Saint-Étienne 04 77 41 66 99
Arachnée Marie 14 route de Bordeaux 63870 Orcines
ASA David Crouzet 3 rue marengo 42000 Saint-Étienne 04 77 37 10 60
Astasia Jérôme Michalon 14 place F. Buisson 42100 Saint-Étienne
Autant en emporte le rock Fabrice Piastrino Parc d’activités stelytec 42400 St-Chamond 06 72 21 35 97
Avataria Dominique Berthet BP 237 42000 Saint-Étienne 04 77 21 31 80
Basilica Prod Béatrice Alexandre 36 rue Emile Littré 42100 Saint-Étienne 06 89 26 14 80
CEDO Estelle Pio - Cécile Dupuy Mairie de Gramont, Le Bourg 42140 Gramont 06 82 56 27 73
Choc Frontal Production Alban renard La Civoitière - Saint-Victor sur loire 42230 Roche la Molière
Connect Faya Fanny 57 rue de la Richelandière 42000 Saint-Étienne 06 07 61 30 56
Free Mômes Bertrand Chargros 19 rue de la Plaine 43110 Aurec-sur-Loire 06 22 62 14 69
Gaga Jazz Ludovic Murat 22 rue des Armuriers 42100 Saint-Étienne
Gandoo records Guillaume Ogier
Kaje Amiel Yann Courbon 16 rue du 11 novembre 42000 Saint-Étienne 06 88 53 45 49
L’Omniphone Quentin Duverger 19 rue Pointe Cadet 42100 Saint-Étienne 04 77 37 81 68
La Pépinière M. Macklouf 32 rue Neyron 42000 Saint-Étienne 06 19 96 58 67
La source furieuse François Plasse 4 bis chemin des Clos 42600 Montbrison
Le Chant des Mots Michèle Vial 6 rue Rembrandt 42100 Saint-Étienne 04 77 25 59 05
Les Amis de Naplouse Amal Rattrout 73 rue marengo 42000 Saint-Étienne
Les Enfants d’Abidjan Fanny Poyet 10 rue franklin 42028 Saint-Étienne 06 88 11 99 26
Lulu percute Boris Fanjat 42 rue henri Gonnard 42000 Saint-Étienne 04 77 57 70 12
Mayo Records Bertrand gaude 28 impasse Berthail 42700 Firminy
Mektoub destin communication Cécile Mounier – Olivier mathieu 12 rue Passerat 42000 Saint-Étienne 04 77 21 96 28
Metropolis 42 K. Amenouche 11 rue Ferdinand 42000 Saint-Étienne
Office Musical Hélène Pibarot 4 rue André malraux 42000 Saint-Étienne 04 77 21 99 39
Orkhestra International 14 lot Condelouse 42570 Saint-Héand
Piment Rouge Pierre Cros, Melique Sandy (pdte) 4 route de la Rivière 43110 Aurec-sur-Loire 06 75 57 35 77
Radio Dio Hervé Roche 14 rue de Roubaix 42000 Saint-Étienne
Soleil Levant Yves Gros Chez M. et Mme David Dutreil, 14 chemin de Marandon 42000 Saint-Étienne 06 79 68 53 96
Synapse Damien Chavalard 8A rue Nicephore Niepce 42000 Saint-Étienne 04 77 33 34 46
Toto n’aime pas la soupe Bruno Meillier 28 rue des Martyrs de Vingré 42000 Saint-Étienne 14 chemin de Condelouse 42570 Saint-Héand 04 77 30 42 68
Trans Asia Music Jean Tafazzoli 7 rue président mazarick 42100 Saint-Étienne 06 16 51 50 74
Transophobia Sylvain Fayard 2 rue Félix Pyat 42000 Saint-Étienne
Une Main Pour tous Adassen Cherazed 34 rue Pierre semard 42000 Saint-Étienne



Listing non exhaustif des groupes locaux:

12Mé et Raph Benabdessadok Mehdi 27 rue Adrien Durand 42000 Saint-Étienne 06 72 38 59 73 Fatskin
3 Suites pour saxo solo Daniel Brothier 8 Place Chapelon 42000 Saint-Étienne 04 77 93 35 82 Musiques actuelles
5 Paradox Manuel Paulo Kiala 33 rue Ferdinand Buisson 42300 Roanne 06 67 13 63 37 Indélébile
Aabsinthe Romain Chacornac La Civoitière 42230 Saint-Victor Sur Loire 06 81 45 77 65 Asso choc frontal
Aacorp Simon 06 65 13 30 15
Akengetno Jean Philippe 06 83 42 84 59
Alain Vedeche Alain Vedeche 06 86 27 54 48
Alaoua Idir Alaoua 16-18 rue du mont 42100 Saint-Étienne 04 77 80 34 78
Alcatraz Geoffroy Barthelemy 39 route de Chambles 42170 Saint-Just Saint-Rambert 04 77 52 11 37 Ut Tempo
Alec Cyril Balthazar 5 montée de zevieux 42000 Saint-Étienne 06 83 81 83 34 Epsilon
Alie Sam Julien DEPARIS 43, rue Centrale 69290 Craponne 06 08 94 76 17
Alyson B. Béatrice ALEXANDRE 36, rue Emile Littré 42100 Saint-Étienne 04 77 21 79 54 06 89 26 14 80 Basilica Productions
Améthyste Brossier raphaël 47 rue Lontet 69007 Lyon 04 78 77 51 86
Angil Mickaël MOTTET 19 rue du 11 Novembre 42000 Saint-Étienne 04 27 25 02 32 06 77 26 57 68 - Fax : 08 26 07 40 68
Annabel Annabel PEYRARD 25, rue des Alliés 42100 Saint-Étienne 04 77 33 43 98 Citron Aveugle
Arpad Flynn Alexandre Serodio 31 rue désiré Claude 42000 Saint-Étienne 06 75 08 97 51 Come back Jone
Ashka Karim Amnouch 06 10 38 51 38
Assoh Babylas… AHOUANGASY Babylas 32 rue de la Paix 42000 Saint-Étienne 06 19 90 11 53 Vidolé
Atropos Pierre 06 64 16 81 34
Bara K Shek 06 72 89 51 56
Baroufada Franck 06 17 02 23 28
Bartone Antoine Barailler 14 rue du 4 septembre 42000 Saint-Étienne 06 10 79 28 26
Blast Bruno 06 11 26 04 80
Bliss Jean baptiste Livet Le grand chemin 42260 Sevelinges 04 74 89 91 84 06 17 51 30 78
Bobby Parker Lionel Bogreau 11 rue de Michard 42390 Villars 06 14 38 37 74
Boborocosso Ni Waleyo Etienne DELESSE 20 rue Saint-Joseph 42000 Saint-Étienne 04 77 47 37 33 Doni Doni
Bourgneuf Stéphane 06 60 04 75 99
Boxing Elena Nicolas Urbaniak 12 rue des Frères Chappes Association Hannalena 42000 Saint-Étienne 06 75 25 59 88
Brain Damage Martin NATHAN 15, rue Clovis Hugues 42000 Saint-Étienne 06 88 18 38 62 Bangarang
Briadcaste Clément Paradis 4 rue des Mutilés du travail 42000 Saint-Étienne 06 22 06 72 97 Jazz brent
Broadway Eric PETROTTO 35, rue des Alliés 42100 Saint-Étienne 06 13 42 30 36 Broadwaygam
Broken Down Olivier BAMPA 13, bd Augustin Thierry 42000 Saint-Étienne 06 66 12 34 20 Down Production
Bruno Meiller Bruno Meiller 14 che. De Condelouse 42570 Saint-Héand
Busyman Salim ZOUARAA 22, rue Honoré de Balzac 42000 Saint-Étienne 06 83 09 37 26 Le Nouvel Eté
Buzzin’Fly Guillaume OGIER 147 rue de la Chabure
Carlo Bondi 5, place du Forum 42000 Saint-Étienne 04 77 41 92 97 Acteur Living Show
Christopher Murray Pascal ESSERTEL 10, rue Carnot 42530 Saint-Genest Lerpt 04 77 48 78 41 Papillon
Citoyen Lambda Frédéric AUDIBERT 101, rue Royet 42100 Saint-Étienne 04 77 33 66 82 CLASS
Cl Groupe Chris Lombardo 06 08 15 98 65
Clock Gaël Romeuf 4 rue Cécile Sauvage 42100 Saint-Étienne 04 26 48 31 00 La grande Horloge
Convectors Jean-Pierre Tricoli 04 77 37 77 55
Da Capo Zirkus Joseph FERRO 20 rue des Ecoles 42290 Sorbiers 06 20 785 780 DCZ production
Dandy Freaks Frederick FORESTIER 13 rue Emile Littré chez Chloé Chouanard 42100 Saint-Étienne 06 98 20 34 56 Wizz Production
Démineurs Nicolas 06 80 08 10 32
Deschannel Anthony Goncalvés 7 rue de l'Alma 42000 Saint-Étienne 06 89 56 81 84 Analena
Dj Polack Siham carotte prod 20 rue St Joseph 42400 Saint-Chamond 06 72 74 48 10
Do Do Tsi Tsi Taz Xavier 04 77 32 64 79
Dominique Lentin Bruno MEILLIER 28, rue des Martyrs de Vingré 42000 Saint-Étienne 04 77 30 42 68 Toto n'aime pas la soupe
Dub Incorporation Mathieu 04 77 47 36 63 Asso Di Version
Dysfunktion Yoann DEVUN 23 rue du Belvédère 42650 Saint-Jean-Bonnefonds 06 72 70 01 94 Da Prod
E.R.I.K. Erik ALLIROT 19 boulevard Aristide Briand 42650 Saint-Jean-Bonnefonds 06 88 79 89 58
Eska Crew Antony NAVARRA 64, rue Rouget de Lisle 42000 Saint-Étienne 06 70 79 76 83 Le Monstre Gentil
Faust Attitude Jean Paul 06 66 71 90 34
Fedayi Pacha Denis SEFANI 15 rue clovis Hugues 42000 Saint-Étienne 06 66 48 35 31 Bangarang
Feed 04 74 08 17 70 More Music
Full Faya Dj Methi - Dj Bak Jessica Gourdouillon 5 rue Camélinat 42000 Saint-Étienne 06 78 77 29 59 06 16 88 63 14 - 06 26 57 34 46 42 style
Funky Biscus Jean Pierre Sudry 06 18 96 10 05
Gagadilo Arnaud Teisseire 37 rue Georges Teissier 42000 Saint-Étienne 06 74 63 27 83
Garagnas Etienne DELESSE 20 rue Saint-Joseph 42000 Saint-Étienne 04 77 52 43 98 Carotte Production
Gas Gaspard Ossikian La Baronnière 42330 Saint-Médard-en-Forez 06 14 02 49 66 o kiss production
Generic Ludovic Murat 22 rue des Armuriers 42100 Saint-Étienne 04 77 32 52 12 Gaga Jazz
Glik Cécile Moulin 34 rue Camélinat 42000 Saint-Étienne 06 64 30 91 69
Guzman Céline Couta 34 rue de la république 42000 Saint-Étienne 04 77 21 82 02 Guzmanprod
Handback Nicolas MOULIN 11, rue Jean Parot 42100 Saint-Étienne 06 63 78 65 23 Somewhere
Hasta Siempre Jérôme MACHIN 4 rue des Mutilés du travail 42000 Saint-Étienne 06 10 37 06 83
Headfones Mehdi Benabdessadok 27 rue Adrien Durand 42000 Saint-Étienne 06 72 38 59 73 Fatskin
Horfield Sc Olivier PHILIT 51, boulevard Daguerre 42100 Saint-Étienne 04 77 80 13 75 Pop sweet pop
Host Rémi Laroere Nant 43120 Monistrol sur Loire 06 33 73 43 41
H-Trance Laurent Holdrinet 12 rue des Frères Chappes 42000 Saint-Étienne 06 22 85 06 94 Phoebus records - analena
In Extremis Antoine RELAVE 84, rue de la République 42740 Saint-Paul en Jarez 06 22 40 07 58 Epsilon
Iznayen Devun Yoan 48 rue de la République 42400 Saint-Chamond 04 77 31 52 61 Medina Prod.
Jah Mic Fanny Charvet 8 rue César Bertholon 42000 Saint-Étienne 06 07 61 30 56 Connect Faya
Jean Lenturlu Eric Ramilison 40 rue Jules Ledin 42000 Saint-Étienne 06 88 10 88 68 Paroles en l'air
John Venture Angil + Broadway 19 rue du 11 Novembre 42000 Saint-Étienne 06 77 26 57 68
Jordy T + "No Word" Jordy TURC 1 Rue Denis Escoffier 42000 Saint-Étienne 04 77 80 30 01 Psycheproduction
Kaly Live Dub Etienne Delesse carotte prod 20 rue St Joseph 42000 Saint-Étienne 04 77 52 43 98 Carotte production
Kaslane Jean CARAT 137, chemin des Girardières 42170 Saint-Just Saint-Rambert 04 77 52 43 98 Carotte Production
Keras Tu Kamas Rémi CORTIAL 7 rue Antoine Roche 42000 Saint-Étienne 06 30 48 07 41
Khoe-Wa Damien Roux dit Louison 17 rue henri Matisse 42000 Saint-Étienne 06 83 20 84 43
Knx Crew Loic NIWA - Cécile Mounier 25 rue Jean Colly 42100 Saint-Étienne 06 70 70 09 84
Kön Vincent Suza 4 rue Soulary 42000 Saint-Étienne 04 77 25 59 75 06 23 74 97 86
L’Omniphone (ex Albruitiste) Cécile MOULIN 19 rue Pointe Cadet 42000 Saint-Étienne 04 77 21 60 93 Omniphone
La Braise (Mc) - Fonzda (Mc) Siham 42000 Saint-Étienne 06 72 74 48 10
La Clique Emmanuel Oriol 2 rue de l'Abbaye 42100 Saint-Étienne 06 26 99 46 82
La Fanfare Sébastien LHERMET 1 rue rabelais 42240 Unieux 04 77 89 19 52 06 81 42 47 22 Chauffe Marcel !
La Garde Impériale Kamel Mansouri 46 résidence le mallard 42240 Unieux 04 77 61 94 42
La Guinche Philippe Bourlier 17 impasse Garibaldi 42000 Saint-Étienne 04 77 46 24 39 La fabrikprod
La Pagaille Samien Meridja P. Roudier 52 rue du Colonel Fabien 42000 Saint-Étienne 06 10 31 52 37
La Poêle à Frime Robert 06 11 07 51 91
La Rouille Sébastien LAGREVOL 6, rue Jacques Desgeorges 42000 Saint-Étienne 04 77 46 47 54 L'enfant et la pluie
Le Fils de Jack Franck Gouvart 13 rue des Arches 42600 Montbrison 06 72 87 67 88 Mcjack
Le Petit ensemble moderne Cécile MOULIN 34 rue des Camélinats 42000 Saint-Étienne 06 64 30 91 65 Omniphone
Les Autres Vito Brancato 76 rue des cimes 42390 Villars 06 20 18 47 91
Les Chacaux Ludovic SEGUIN 9, rue de l'Eternité 42000 Saint-Étienne 06 68 56 25 96 Dead Dog Records
Les Drons
Les Galibots François Vincent Fournel 17 rue Notre Dame 42000 Saint-Étienne 06 79 69 13 93
Les Jeunes mariés Stéphane CHOMETTE 9, rue des vignes hermès 42330 Saint-Galmier 06 62 59 86 94 Jacpicabulo
Likam Likam Aurélie 06 64 27 65 00
Lmk Karim 06 10 38 51 38
Lockosmotiv’ Olivier Declercq 87 rue Antoine Durafour 42100 Saint-Étienne 06 03 67 28 39 Asso Lockosmotiv’
L'Œil Gauche Thomas 49, rue Michelet 42000 Saint-Étienne 06 87 28 61 70
Luclora Raphaël CARRE 6, résidence La Madeleine 42600 Montbrison 04 77 58 86 00 Sonic Création
L'un dans l'autre David Jouteur Tour 3 la Feuilletière 42390 Villars 06 60 39 93 14 L'un dans l'autre
Made In Canap Laurent 06 63 60 55 27
Magnum 42 (Rap) Siham 42000 Saint-Étienne 06 72 74 48 10 06 65 36 86 20
Marcel & Nico David FOURNIER - Gaelle PREDONZAN Chez Gaëlle PREDONZAN, 27 rue du 11 novembre 42100 Saint-Étienne 06 12 18 11 14 06 09 84 71 73
Mary Poppers Laetitia Belal 15, rue Georges Dupré 42000 Saint-Étienne 06 20 81 44 16
Mauvaise Herbe RAMBIER 5 rue Basse des Rives 42100 Saint-Étienne 06 87 23 66 04 L'herbe à zic
Mélaïne Pierre GAUDIN 22 rue de la Résistance 42000 Saint-Étienne 06 21 01 62 88 Luna Parque
Melting Force (Rap) Siham 42000 Saint-Étienne 06 72 74 48 10
Mem Pamal Bruno RAFFIN 41, rue Burdeau 42000 Saint-Étienne 06 74 68 88 29 Fantomatik Produktion
Mickaël Dias 15, rue Etienne Boisson 42000 Saint-Étienne 04 77 47 18 47 Les éd. concierge
Moksha Erik 04 77 73 49 98
Momes en blues Alain VEDECHE 19, rue Gauthier Dumont 42100 Saint-Étienne 04 77 32 42 30 06 86 27 54 48
Monsieur Bidon Didier HOMINAL Association les Idiots carburent 42 bis rue du Cimetière 42000 Saint-Étienne 04 77 32 77 83 Les Idiots carburent
Monsieur Fred 3 Frédéric Farra 53 rue Paul de Vivie 42100 Saint-Étienne 06 66 86 45 13
Mush Olivier 06 80 32 28 78
N & Sk Karim SLOUANI Naves 43210 Bas-en-Basset
Neon Christophe Familiare 6 rue Alsace Lorraine 42390 Villars 04 77 74 88 62
Nopa Jam 06 72 87 67 88
Nose in the nose Nicolas Moulin 11 rue jean Parot 42100 Saint-Étienne 06 63 78 65 23 Somewhere
Nozea David Hund 262 Chemin des Vernes 42340 Veauchette 06 13 45 26 19
Ompa Bompa Emmanuel DEPLAUDE 27 rue Molière 42160 Andrézieux 04 77 55 01 52 Ompa Bompa
Orville Amor GRICHE 3 rue du Vernay 42480 La Fouillouse 06 61 46 99 69
Oxylum Julien Mathias 4 rue de la Becque 42160 Saint-Cyprien 06 81 31 21 81 Oxyprod
Pain d'épices Marie-Caroline PHELUT Allée F - 332, rue du Doyen Chapas 69009 Lyon 06 83 52 14 63 La Chaudière Production
Pascal Descamps Pascal GUILLOT 12, avenue Augustin Dupré 42000 Saint-Étienne 04 77 46 82 49
Phil' Folk Philippe CHABANON 67, rue de la Sablière 42000 Saint-Étienne 04 77 33 67 13
Pilcomayo Tos 06 15 10 29 72
Piou Vincent Eparvier Les Roches 42410 Pavezin 06 31 27 01 10
Prise de conscience Mickaël MUNOZ Médiathèque Jules Verne - Place Raspail 42150 La Ricamarie 06 74 57 91 58 06 25 58 16 86 Prise II Conscience
Projet Lambda Etienne Delesse carotte prod 20 rue St Joseph 42000 Saint-Étienne
Projet S.I. Simon Chomel 39 rue georges Teissier 42000 Saint-Étienne Fred Fouillant 06 60 37 93 24
Razkuor Brice 06 66 27 14 82
Red Bong Pascal FLEURET 8 rue Vaillant Couturier 42000 Saint-Étienne 06 61 75 14 10 AK42
Remo Manou 06 15 44 07 57
Rue des 2 amis David Caillet 16 rue Edmond Charpentier 42000 Saint-Étienne 06 26 30 67 42
Rugi Sound Cyril 06 13 56 98 32
Sandrine Szymanski Michèle Vial 6 rue Rembrandt 42000 Saint-Étienne 04 77 25 59 05 06 76 94 74 71 Le Chant des Mots
Sangreg Franck di gregorio 1 Rue Denis Escoffier - Psycheproduction 42000 Saint-Étienne 06 63 89 60 38 Trans asia music
Scrambled Eggs David Crouzet 3, rue Marengo 42000 Saint-Étienne 04 77 37 55 13 ASA
Six Pack Salim 06 83 09 37 26
Skope 35 Priolon 29 bis rue Gabriel Sarrazin 42000 Saint-Étienne 06 81 17 10 31 Tohu Bohu
Sofa so good Olivier Cheravola 6 place Dorian 42000 Saint-Étienne 06 11 37 40 02
Space Moumoute Patrick 06 07 28 31 72
Steven C Frédérique Castellino 5 place Jean Ploton 42000 Saint-Étienne 06 10 33 31 95
Stress Christophe ORCIER 5 rue St Jean 42000 Saint-Étienne 04 77 21 62 85 Vive la Musique
Super Gonzo Muriel CARROUGE 10 rue Pierre Termier 42000 Saint-Étienne 04 77 37 58 70 M'invisibles
Suzanne Claire Suzanne Claire Monstre gentil - 36 rue des docteurs Henry et bernard muller 42000 Saint-Étienne 06 70 79 76 83
Tac Tatoom Béatrice GARNIER 23, rue des Capucins 42400 Saint-Chamond 04 77 22 66 70 06 72 12 14 96 Kimi'art
Tchourtchouka Karim 06 10 38 51 38
The Insiders Jean-Pierre MARSAL 28, rue de la paix 42000 Saint-Étienne 04 77 33 72 11 202 Prod.
The Jockers Djel et Tchid 42000 Saint-Étienne 06 12 32 62 70
Tleba Cindy Dembele 10 b rue Antoine Bonhomme 42530 Saint-Genest Lerpt 06 75 71 14 37 Doni Doni
Total Rtt Daniel 04 77 93 35 82
Trans Asia Music Jean Tafazzoli 7 rue président Mazarick 42100 Saint-Étienne 06 16 51 50 74
Tribal Poursuite Gaetan 06 10 31 88 85
Trois de Gibraltar Angélique MARIE 19, rue Pointe Cadet 42000 Saint-Étienne 04 77 37 81 68 Collectif Abruitiste
Urban Bushmen David 06 72 48 62 02
Vinz Vincent NAIVIN 5, rue Jean Magand 42160 Saint-Cyprien 06 15 43 23 95 Melting Kind of Music
Voe Françoise BROBST + Isabelle LENTIN 40, rue Jean-Baptiste David 42100 Saint-Étienne 04 77 25 74 70 06 82 37 79 52 If
Wanana Blues Blasters Gaspard OSSIKIAN 10 rue Aristide Briand 42000 Saint-Étienne 06 14 02 49 66 O'Kiss Production
Wax Nicolas MARCHAND 17 rue crozet Fourneyron 42000 Saint-Étienne 06 76 05 44 14
Weasel Laurence 06 08 50 55 94
Whit Weed Patrick Jasserand 10 chemin de maupas 42600 Montbrison 06 07 28 31 72
White Card whitecardtheband[AT]gmail[POINT]com
Winds of torment Psycheproduction
Zica Jean Noel Lauria 26 rue JB David 42000 Saint-Étienne 06 22 07 31 35
Zoon Nicolas Pinet 19, rue Gambetta 42100 Saint-Étienne 06 09 05 37 09 Eklektik

Le fonds pour la création musicale:

Le FCM est une association qui regroupe les sociétés civiles de perception et de
répartition des droits d’auteur et des droits voisins (Sacem, SACD, Adami, Spedidam,
SCPP, SPPF, etc.), des organisations professionnelles et syndicales ainsi que les pouvoirs
publics autour de programmes d’aide à la filière musicale. Il apporte son soutien à la
production et à la diffusion du spectacle vivant (concerts, tournées), aux festivals, à
l’export, à la création lyrique contemporaine et au théâtre musical. Ses aides bénéficient
aussi à la production phonographique, de vidéomusiques et dans le domaine de
l’audiovisuel musical. Enfin, il intervient auprès d’organismes de formation d’artistes,
aide à la création de sites d’artistes et dispose d’un fonds dédié à l’édition. Les dossiers
de demande d’aide doivent être déposés impérativement au plus tard un mois avant la
date de réunion de la commission gérant le programme concerné (se renseigner auprès
du FCM sur le calendrier des commissions ou sur son site web).
Les aides au spectacle vivant

Le FCM développe quatre programmes dévolus au spectacle vivant : l’aide au spectacle
vivant (tournées, concerts, premières parties), l’aide aux tournées export, l’aide aux festivals
en France et l’aide aux festivals à l’étranger.

L’aide au spectacle vivant (tournées, concerts, premières parties):

Le programme d’aide au spectacle vivant « s’inscrit dans une dynamique de développement
de carrière d’artiste. Il privilégiera les actions reposant sur une synergie scène/disque.
A ce titre, la commission sera particulièrement sensible aux projets concernant des
artistes ayant un nouveau disque à promotionner, et qui bénéficient d’un soutien de leur
producteur phonographique ». Elles ne peuvent s’adresser qu’à des structures titulaires
d’une licence d’entrepreneur de spectacles et qu’à des artistes ou groupes ayant déjà à
leur actif au moins un album. S’il s’agit de tournées en France un minimum de douze dates
sur deux mois est exigé pour les variétés et la chanson, et de huit dates sur quatre mois
pour le jazz. S’il s’agit de concerts promotionnels, il faut au moins quatre concerts produits
à Paris ou dans une grande ville, dans la perspective de mise en place d'une tournée et/
ou d'un travail de relations presse. Pour les premières parties, pas de nombre minimum
de dates requis. Les aides sont plafonnées à 12 200 € par projet (avec au maximum trois
aides/producteur/an).

Les aides au spectacle vivantL’aide au spectacle vivant (tournées, concerts, premièresparties), l’aide aux tournées export, l’aide aux festivals
en France, l’aide aux festivals à l’étrangerLes aides à la production phonographiqueL’aide à la production phonographique, l’aide à la production
discographique de variétésL’aide à la distribution phonographique L’aide aux vidéomusiquesL’aide à l’audiovisuel musicalL’aide à la formation d’artisteLe fonds éditionLes aides à la création de sites d’artistes,d’auteurs et de compositeurs


2/4
L’aide aux tournées export:

L’aide au spectacle vivant à l’étranger s’adresse en priorité aux artistes « en développement
de carrière » ayant à leur actif au moins un album. Les tournées doivent concerner
des marchés apportant des « garanties de retour financier sur les licences, l’exportation de
produits finis et les droits ». Le porteur du projet doit être l’employeur des artistes et devra
s'assurer du suivi du droit d'auteur. Les aides sont plafonnées à 12 200 € par projet sans
que cela ne représente plus de 15 % du budget total de l’opération. La limite étant de trois
aides par an et par producteur.
L’aide aux festivals en France
L’aide aux festivals est annuelle mais peut être accordée dans le cadre d’une convention
triennale « autour d’objectifs approuvés conjointement par le FCM et par chacun de ces
festivals ». Sont exclues de ce programme, les manifestations à entrée gratuite et celles ou
les artistes ne sont pas rémunérés. Les festivals doivent être à leur 3e édition et programmer
sur trois jours au minimum (huit « plateaux » présents lors des festivals Musiques actuelles).
Les aides sont plafonnées à 23 000 € par an.

L’aide aux festivals à l’étranger:

Les aides aux festivals à l’étranger visent des demandes présentées par des « structures
françaises chargées de les représenter sur notre territoire ». Elles ne bénéficient pas du système
de convention triennale et ne peuvent excéder 25 % du budget consacré par le festival
à la programmation d’artistes français.

Les aides à la production phonographique:

Le FCM développe deux programmes d’aide à la production phonographique. Dans les
deux cas, le demandeur doit disposer d’un accord écrit de distribution et le disque ne doit
pas être commercialisé avant la date de réunion de la commission concernée.
L’aide à la production phonographique
(classique, contemporain, enfants, jazz, musique traditionnelle)
Seules les demandes concernant les genres suivants peuvent être déposées : jazz de création,
musiques traditionnelles et du monde, musique contemporaine (enregistrements
d’oeuvres composées après le 1er janvier 1945), musique dite classique (exclusivement des
oeuvres peu ou jamais enregistrées, peu étant égal à pas plus de deux fois), musique pour
enfants.

L’accès à ce programme est réservé aux structures commerciales non-associatives. Toutefois
les demandes présentées conjointement par un label et une association loi 1901 sont
recevables à la condition que les demandeurs soient co-producteurs. Dans ce cas, une
association loi 1901 pourra également être le producteur délégué et à ce titre gérer la
réalisation de la production, en particulier prendre en charge l’établissement des feuilles
de paie des artistes et musiciens et le règlement des charges sociales. La feuille de présence
relèvera de la responsabilité du label.

Les producteurs et co-producteurs doivent assurer, hors subventions, au moins 30 % du
cadre subventionnable. Ce cadre comprend les frais d’enregistrement et les frais de premier
établissement (frais techniques hors communication et pressage). L’aide du FCM ne
peut excéder 30 % du cadre subventionnable avec un plafond de 15 000 €. Le nombre
d’aides par label est limité à trois par an.

3/4
L’aide à la production discographique de variétés:

Ce programme, destiné en priorité aux artistes d’expression française, vise à favoriser
l’émergence de nouveaux talents ainsi qu’à inciter les producteurs à la prise de risque. Les
notions d’investissement et de développement de carrière jouent donc un rôle important.
Ce programme est réservé aux projets d’enregistrement d’oeuvres originales inédites (au
moins 50 % en titres et en minutage) et concerne en priorité les nouveaux talents (premier
ou second album d’artiste d’expression française et single d’artiste d’expression française
édité avant la publication d’un premier ou d’un second album).
L’accès à ce programme est réservé aux structures commerciales. Les producteurs et coproducteurs
doivent assurer, hors subventions, au moins 50 % du cadre subventionnable.
Ce cadre comprend les frais d’enregistrement et les frais de premier établissement (frais
techniques hors communication et pressage). L’aide du FCM ne peut excéder 30 % du cadre
subventionnable avec un plafond de 15 000 € pour les albums et de 4 500 € pour
les singles. Le nombre d’aides par label est limité à trois par an.

L’aide à la distribution phonographique:

Mis en place par le ministère de la Culture (DMDTS) en avril 2004 (enveloppe annuelle
de 250 000 €), ce programme s’adresse aux musiques dites « difficiles ». Il est destiné aux
répertoires musicaux qui ont difficilement accès aux méthodes traditionnelles de distribution,
« aux projets qui favorisent la diffusion de répertoires qui, par leur nature, rencontrent
difficilement le grand public ».
Ce programme est réservé aux labels indépendants, y compris associatifs. Le montant
ne pourra excéder 30 % du budget présenté à la commission. Un contrat de distribution
national est exigé.
L’aide aux vidéomusiques
L’aide se décompose en deux volets : la prime à l’investissement et la prime à la qualité.
La prime à l’investissement est limitée à 30 % du budget prévisionnel de production plafonné
à 7 700 € et est directement administrée par le FCM. Elle est destinée au producteur
de l’enregistrement phonographique pour toute vidéo n’ayant pas été diffusée le jour
de réunion de la commission. La commission est sensible aux informations sur la stratégie
de développement de la carrière de l’artiste. La priorité est accordée aux artistes en développement
(1er, 2e ou 3e enregistrement et ceux n’ayant jamais obtenu un disque d’or certifié
au cours des cinq dernières années). La prime à la qualité est gérée par le CNC et
peut concerner une vidéo déjà diffusée.

L’aide à l’audiovisuel musical:

Les aides ont « pour double objectif de favoriser la présence de la musique sous toutes ses
formes à la télévision et d’encourager les investissements de la filière musicale dans ce
domaine ». La priorité est donnée aux projets émanant de producteurs phonographiques
et audiovisuels, éditeurs musicaux, entrepreneurs de spectacles et associations d’artistes.
Les aides portent sur les documentaires, les captations de concerts ou toute autre forme
audiovisuelle « susceptible d’offrir aux créateurs la possibilité de promotion de leur travail
à la télévision ». Les aides sont limitées à 25 % du budget prévisionnel de production et
plafonnées à 30 000 €. Le nombre d’aides par structure est limitée à trois par an.

4/4
L’aide à la formation d’artiste:

Le FCM contribue au fonctionnement d’écoles de chanteurs ou d’instrumentistes intervenant
essentiellement dans le domaine des « musiques actuelles » (jazz, rock, chanson, variétés,
etc.). Ce soutien prend la forme de conventions triennales.
Le fonds édition

Destiné à « accompagner les éditeurs de musique dans leurs efforts de développement
d’un catalogue éditorial d’oeuvres nouvelles », ce fonds est réservé aux sociétés commerciales,
ayant dans leur objet social l’activité d’édition musicale et limité à trois aides par
an et par société, à hauteur de 30 % du montant du budget d’édition (l’apport en fonds
propres de l’éditeur devant être d’au moins 50 % des dépenses).

Les aides à la création de sites internet d’artistes, d’auteurs et de compositeurs:

Ces aides portent sur les créations de sites internet à vocation purement informationnelle
d'artistes, musiciens, groupes, auteurs ou compositeurs ayant au moins un disque à la distribution
commerciale nationale (deux aides max./an/structure ou label). Mais aussi sur la
création de sites d’intérêt général et sites de labels, d’éditeurs ou sites mutualistes d’artistes
(une aide/an). Au jour de la commission, les sites ne doivent pas être déjà accessibles au
public. Les demandes doivent être formulées par une personne morale de forme commerciale
ou associative dont l’objet est la production phonographique, l’édition musicale ou
la promotion d’artiste. L'enseigne du site doit reprendre le nom de l'artiste concerné ou
faire référence explicitement à son oeuvre. Le nombre d’aides ne peut excéder un tiers du
total du devis (création, hébergement, animation/maintenance du site pour un an) avec
un plafond de 7 500 € par projet.

FCM : 141 rue Lafayette, 75010 PARIS ; Tél. : 01 48 78 50 60 ; Fax : 01 45 96 06 97 ;
info@lefcm.org ; www.lefcm.org


Bibliographie :
GOMBERT Ludovic, PICHEVIN Aymeric
Autoproduire son disque, irma éditions, Paris, 2004
BIGOTTI Jean-Noël
Je monte mon label : guide pratique du producteur de phonogrammes, irma éditions, Paris,
2004


Déposer ses droits d'auteurs:


DROITS D'AUTEURS ET DROITS VOISINS, PROTECTION DES OEUVRES:

S'est forgée, au fur et à mesure des évolutions, une législation reconnaissant aux auteurs
d'oeuvres, puis aux interprètes, aux producteurs ( vidéo et audio ) et à certains médias
( radios, TV ) des prérogatives qui les protègent de la contrefaçon, et qui leur offre une
rémunération en contrepartie de la diffusion de leur travail. Seront d'abord présentés ici
les droits reconnus aux auteurs, puis ceux reconnus au titre de droits voisins, avant
d'aborder le dépôt des oeuvres des auteurs.

Droit d'auteur:

Pour qui et pourquoi ?

Celui qui bénéficiera de ces droits est l'auteur c'est-à-dire le créateur de l'oeuvre (compositeur, parolier, arrangeur ).

À noter que les idées ne sont pas protégeables et que le droit d'auteur ne protège que la forme
sous laquelle une idée est exprimée. Les idées sont donc considérées comme étant de propriété
commune, la loi facilitant ainsi la circulation et l'échange d'idées.
Le titre d'une oeuvre peut être protégé si ce dernier est original ( art. L.112-4 du CPI ).
L'oeuvre devra être originale, c'est-à-dire qu'elle devra « porter l'empreinte de la personnalité de
son auteur » mais, cela ne veut pas dire qu'elle devra être nouvelle ( cas des arrangements ou
des adaptations ).

Aucune distinction ne sera opérée selon le genre ( littérature, musique, etc. ), la forme
d'expression ( écrit, oral, etc. ), la destination ou le mérite de l'oeuvre.
L'importance de ces droits revêt deux dimensions :
• un droit moral : le travail des auteurs est reconnu et celui-ci jouit d'une protection permettant à
l'oeuvre d'être diffusée en limitant les risques de copies non autorisées ;
• des droits patrimoniaux : ces droits permettent une rémunération pour les créateurs.
Les auteurs bénéficient de ces droits sans avoir à effectuer un dépôt quelconque de leur oeuvre.

Le droit moral:

Il se compose du droit de divulgation, du droit à la paternité, du droit au respect de l'oeuvre et du
droit de repentir.

• Grâce au droit de divulgation, l'auteur décide du moment et des conditions dans lesquels son
oeuvre sera mise à la disposition du public pour la première fois.
• Par le droit à la paternité, le nom et les qualités de l'auteur seront mentionnés à chaque
publication, l'auteur pouvant aussi décider de garder l'anonymat ou d'utiliser un pseudonyme.
• Le droit au respect de l'oeuvre interdit toute modification pouvant altérer celle-ci.
• Enfin, par le droit de repentir, l'auteur peut revenir sur sa décision et ainsi faire cesser toute
exploitation de son oeuvre ou des droits qu'il a cédés, moyennant indemnisation par l'auteur.
Le droit moral est perpétuel, incessible et transmissible. Il ne s'éteint pas au décès de l'auteur
puisque ces droits sont transmis à ses héritiers « advitam eternam ». Le droit moral ne peut pas
être cédé à des tiers contre rémunération.

Les droits patrimoniaux:

Ils permettent à l'auteur de retirer une rémunération de l'exploitation de son oeuvre à des
conditions convenues.

Ces droits patrimoniaux regroupent le droit de reproduction, le droit de représentation et le droit
de suite ( ce dernier ne s'appliquant qu'aux auteurs d'oeuvres graphiques ou plastiques, il ne sera
pas présenté. Voir fiche pratique n°26 ).
• Le droit de reproduction permet au public d'avoir un accès indirect à l'oeuvre par la fixation
matérielle de celle-ci sur un support tel que CD, MD...
• Le droit de représentation permet d'avoir accès directement à l'oeuvre grâce à son exécution
publique que ce soit par le biais d'un concert ou d'une télédiffusion par exemple.
Des exceptions à ces droits permettent d'utiliser l'oeuvre sans obtenir l'aval de l'auteur.
Ainsi, l'auteur ne peut interdire les représentations privées et gratuites dans le « cercle de
famille », les reproductions réservées à l'usage du copiste plus connue sous le nom de copie
privée ( qui ouvre droit à rémunération ), « les analyses et courtes citations justifiées par le
caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique, ou d'information de l'oeuvre à laquelle
elles sont incorporées », la parodie, pastiche ou caricature ( art. 122-5 du CPI ).
Ces droits durent 70 ans à compter du 1er janvier suivant le décès de l'auteur, puis, l'oeuvre
tombe dans le domaine public c'est-à-dire qu'elle pourra être exploitée librement et gratuitement
mais tout en respectant le droit moral des ayants droit de cette oeuvre.

Les droits voisins:

En parallèle du droit des auteurs, il a été reconnu dans la loi n°85-660 du 3 juillet 1985 des droits
à d'autres catégories de professionnels dont l'activité est associée à la création.
Les droits voisins sont des droits connexes aux droits d'auteur dévolus aux artistes-interprètes,
aux producteurs de vidéogrammes et de phonogrammes, ainsi qu'aux organismes de
radiodiffusion et de télédiffusion.
• L'artiste-interprète, dont la définition se différencie de celle de l'artiste de complément ( art. L.
212-1 du CPI ), sera l'exécutant d'une oeuvre.
• Les producteurs ont « l'initiative et la responsabilité de la première fixation d'une séquence de
son [ou] d'image » ( art. L.213-1 et 215-1 du CPI ).
• Les organismes de communication sont les chaînes de radio et de TV ( art. L.216-1 CPI ).
Comme le droit d'auteur, les droits voisins se composent de deux volets : un droit moral et des
droits patrimoniaux. La protection conférée par les droits voisins est différente de celle conférée
par les droits d'auteurs et s'exerce indépendamment et sans préjudice des droits reconnus aux
auteurs ( CPI, art, L.211-1 ).

Le droit moral:

Comme le droit de l'auteur, il est perpétuel, incessible et transmissible aux héritiers.
Il est composé du droit à la paternité et du droit au respect de l'interprétation ( voir chapitre
précédent ). À noter qu'en cas de conflit entre le droit de l'auteur et celui de l'interprète, c'est, a
priori, le premier qui primera. ( art. L.212-2 CPI ).
Le droit patrimonial
Il est constitué du droit d'autoriser ou non « la fixation de sa prestation, sa reproduction et sa
communication au public » par l'artiste ( art. L.212-3 CPI ). Ainsi, il faudra un écrit de l'artiste
autorisant les conditions d'exploitation de son interprétation en contrepartie d'une rémunération
distincte pour chaque mode d'exploitation.
Les producteurs ont le droit d'autoriser ou non la reproduction, la mise à disposition au public par
« la vente, l'échange ou le louage, ou la communication au public » ( art. L.213-1 et L.215-1
CPI ).

Les entreprises de communication disposent du droit de reproduction et de circulation de leurs
programmes et leur diffusion dans des lieux payants destinés à cet effet ( art. L.216-1 CPI ).
Les exceptions à ces droits sont l'utilisation ou la reproduction pour l'usage privé ou dans le
« cercle de famille », ainsi que les citations et les parodies.
En cas de licence légale ( accords passés avec divers usagers comme les radios ), les
autorisations du producteur et de l'artiste ne sont plus requises.
Ainsi, un CD commercialisé pourra être utilisé sans autorisation pour une communication directe
dans un lieu public ou pour un passage radio ( art. L.311-2 CPI ). Dans ce cas, l'artiste aura droit
à une « rémunération équitable » ( cf. fiche pratique : Droits voisins et copie privée ).
Ces droits durent 50 ans à compter de la naissance du droit, donc, à partir de l'interprétation de
l'artiste ou à partir de l'enregistrement pour un producteur.

Le dépôt des oeuvres des auteurs:

Afin de déterminer la preuve de l'antériorité de sa création, des dépôts sont possibles auprès de
diverses structures ou par divers moyens.

• le plus simple, est l'envoi à soi-même en recommandé avec accusé de réception, le cachet de
la Poste faisant foi et l'enveloppe ne devant pas être décachetée. Cette solution très facile n'est
cependant pas conseillée, car elle est susceptible d'être moins fiable juridiquement ;
• le dépôt auprès de l'INPI ( Institut national de la propriété industrielle ) par le biais d'une
enveloppe « Soleau ».
Cette double enveloppe achetée à l'INPI ( 10 € ) reçoit les documents à protéger puis est
renvoyée à l'INPI afin d'être perforée et un numéro d'ordre est donné. Un volet est gardé à
l'INPI, un autre est renvoyé au dépositaire. Cette enveloppe est conservée durant cinq ans ;
avec une prorogation possible de cinq ans, moyennant paiement de 10 €.
Cette solution n'est cependant pas toujours pratique pour les auteurs d'oeuvres musicales car il
ne pourra être inséré dans l'enveloppe un objet qui gênerait la perforation ( un CD par
exemple ) ;
• le dépôt auprès d'un huissier ou d'un notaire est une solution efficace mais coûteuse ;
• le dépôt auprès du Syndicat national des auteurs compositeurs ( Snac ) ou auprès de la
Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique ( Sacem ).

Le Snac:

( Syndicat national des auteurs compositeurs )
Un exemplaire intégral de l'oeuvre à protéger sera envoyé dans une enveloppe.
En ce qui concerne la musique, il est demandé de fournir les partitions sur support papier.
Cependant, pour ceux qui ne sont pas en mesure d'établir les partitions écrites, le Snac admet le
dépôt sur un support magnétique ou numérique ( CD, K7 et MD ).
La durée du dépôt est de cinq ans pour un coût de 34 €.

Le dépôt auprès de la Sacem:

( Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique )
Il faut avoir composé ou écrit au moins cinq oeuvres et justifier d'un début d'exploitation de l'une
de ces oeuvres, soit par la diffusion publique d'une ou plusieurs oeuvres interprétées cinq fois au
cours de cinq séances différentes sur une période supérieure à six mois, soit par l'enregistrement
d'au moins une oeuvre sur disque, CD, support multimédia ou vidéo commercialisée.
Il faudra remettre à la Sacem, avec les bulletins de déclaration ( fournis par la Sacem ), les
manuscrits de vos oeuvres ( partition complète, c'est-à-dire mélodie et harmonisation, plus le
texte complet s'il s'agit de chansons ), ou un enregistrement des oeuvres accompagnées du texte
complet s'il s'agit de chansons.
Pour les membres d'un groupe, la déclaration des oeuvres peut être faite au nom du groupe, il
suffit de donner à la Sacem la liste des personnes qui constituent le groupe et de l'informer de
toute modification dans sa composition. Cependant, chaque membre devra remettre un dossier
d'admission individuel ( formulaire de demande d'admission, photos d'identité ). Le groupe devra
avoir écrit et composé au moins cinq oeuvres et justifier d'un début d'exploitation de ses oeuvres.
Pour les compositeurs de musique électronique, les conditions sont les mêmes, mais parce qu'il
est difficile de transcrire ces compositions musicales sur partitions, la Sacem accepte le dépôt
des oeuvres sur support sonore.

Une fois l'adhésion faite et après paiement des droits d'entrée ( 111 € à vie ), l'auteur aura
l'obligation de déposer toutes ses futures oeuvres ( l'inscription à la Sacem en tant qu'auteur est
donc exclusive ), chaque dépôt ayant une durée illimitée et n'entraînant pas de nouveaux droits
d'entrée.

La Sacem est la seule structure en France qui permet aux auteurs de toucher leurs droits
d'auteur.

Bibliographie :
BERT Jean-François, L'édition musicale, irma éditions, Paris, 2004
BIGOTTI Jean-Noël, Je monte mon label : guide pratique du producteur de phonogrammes, irma
éditions, Paris, 2004
BOUVERY Pierre-Marie, Les contrats de la musique, irma éditions, Paris, 2006
GOMBERT Ludovic, PICHEVIN Aymeric, Autoproduire son disque, irma éditions, Paris, 2004
Editions des Journaux officiels, Code de la propriété intellectuelle, Paris, 2004

Le Glossaire de la Ressource
"publié par Mathieu Lambert dans Documentation"
A
Accès aux documents : on parle de libre accès lorsque les usagers choisissent les documents eux-mêmes et d’accès indirect lorsqu’ils sollicitent une personne ressource.
Accompagnement : parcours négocié au préalable entre apprenant et ‘pédagogue’ et évalué au fur et à mesure de l’avancée.
Accompagnement de projet : l’accompagnement de projet vise à la responsabilisation et à l’autonomie du projet d’un individu ou d’un groupe d’individus dans le temps en tenant compte de la singularité de chacun, des compétences de la personne ressource, du projet et de son évaluation. L’accompagnement au projet s’appuie sur un diagnostic préalable et doit fournir une méthodologie de recherche, de conception et d’évaluation à des fins d’autonomisation.
Accompagner :
“Accompagner, c’est être solidaire et seconder l’apprenant : le savoir est partagé, l’individu est considéré dans sa singularité, son capital culturel et artistique est valorisé, voire donne le sens, dans l’acte de formation.” in Note d’étape des travaux du collectif ” Pédagogies et accompagnement des pratiques musicales” (Cry pour la Musique, Ara, Trempolino, LMA, La Casa Musicale), mai 2004.
Accueil : action qui vise à recevoir et orienter le public selon sa demande. L’accueil est la première étape dans la relation entre le chargé d’information et les utilisateurs.
Acteurs : personnes physiques et morales porteuses d’un projet, écrit ou induit.
Agenda de manifestations : produit documentaire élémentaire qui informe sur les événements à venir sur un territoire donné et dans un secteur donné.
Analyse : l’analyse est une méthode qui consiste à comprendre une situation donnée en décomposant chaque élément de celle-ci.
Autonomie : capacité à se repérer, s’orienter, décider, choisir, par soi-même ou en mobilisant les ressources adéquates, dans un environnement donné.
B
Base de données : compilation ordonné issu d’un recensement expertisé ; on distingue la bases de données de contacts, de la base de données documentaires.
Bulletinage :
C
Centre de ressources : ces structures produisent et émettent des outils qualifiés dans le fond et dans la forme (guides, fiches pratiques, mallettes, newsletters…), et créent donc des ressources en plus des actions qu’implique la fonction. Les centres ressource affichent des responsabilités d’intérêt général, financent des postes exclusivement consacrés à ces activités et peuvent avoir un rôle d’animateur de réseau. (in Réseau Ressource, Le Document-Cadre de la Ressource)
Chaîne documentaire (collecter-mettre en forme-distribuer) : “Ensemble des opérations successives de collecte, de traitement et de diffusion des documents et des informations.” Définition AFNOR de la Chaîne documentaire, in Vocabulaire de la documentation (2ème éd. - 1987). Visualiser la chaine-documentaire.
Charte d’un centre de ressources : ensemble des règles édictées par le responsable du centre de ressources, en accord avec le projet de structure, et qui servent à poser un cadre de travail au sein du centre, et à fixer les relations avec les autres services ou les autres structures.
Co-construction : construction commune, concertée ; “on parlera de diagnostic partagé lorque celui-ci est élaboré par la personne ressource et l’usager” (REF ?)
Compétences : ensemble des aptitudes acquises par le savoir (connaissances) et/ou par le savoir faire (expériences).
Concertation : processus d’entente entre plusieurs groupes d’acteurs aux intérêts a priori divergents pour agir ensemble.
Connaissance : La connaissance est décrite comme une prise de recul personnelle ou collective par rapport à l’information. Elle résulte alors du traitement intellectuel et de l’appropriation par l’individu des informations qu’il acquiert, par l’étude ou la pratique (source).
Conseil : 1. avis, recommandations sur ce qu’il conviendrait de faire, il suit le diagnostic approfondi ; 2. dans le cadre d’un projet, le conseil s’appuie sur la capacité d’expertise de la personne ressource qui donne un diagnostic fondé et qui va se suivre de la mise à disposition d’outils et de méthodes. Pour l’information juridique (sociale, fiscale, etc.), le conseil recouvre la mise à disposition de réponses liées aux textes aux textes de loi, à sa propre expertise, ou à des conseillers juridiques. Pour les centres de ressources dont la responsabilité juridique est potentiellement engagée, il y a nécessité de recourir à des assurances spécifiques.
Cotation : Attribution d’une cote de classement ou d’une cote de rangement aux ouvrages du fonds documentaire. (source)
Création : 1. nouvelle œuvre issue d’un travail d’artiste(s) ; 2. processus de production d’une oeuvre artistique 3. fondement de toute démarche artistique, elle concerne aussi bien les pratiques de loisirs que les actions de perfectionnement qui participent à l’identité culturelle et artistique actuelle.
Culture : « Ensemble des usages, des coutumes, des manifestations artistiques, religieuses, intellectuelles qui définissent et distinguent un groupe, une société. » (Le Petit Larousse).
Cyberthécaire : Chargé de recherche d’information et documentation spécialisé dans les sources disponibles sur Internet.
D
Diagnostic : Travail qui consiste à reconnaître l’objet exact de la recherche, et à favoriser la formulation des bonnes questions. Cette démarche permet d’analyser la demande exprimée et de la transformer en besoin réel. On parlera de diagnostic partagé lorque celui-ci est élaboré par la personne ressource et l’usager.
Discothécaire :
Documentation : (Afnor) Ensemble de techniques permettant le traitement permanent et systématique de documents ou de données, incluant la collecte, le signalement, l’analyse, le stockage, la recherche, la diffusion de ceux-ci, pour l’information des usagers. (ACCART, Jean-Philippe, & RETHY, Marie-Pierre, Le métier de documentaliste, éd. du cercle de la librairie, Paris, 2004)
Documentaliste : Met à la disposition des demandeurs d’informations ou des utilisateurs potentiels (sur demande ou de sa propre initiative) les documents, extraits de documents ou données, conceptuelles ou factuelles, satisfaisant leurs besoins d’information, à un coût et dans des délais raisonnables. Assure pour cela la constitution et la maintenance d’un fonds documentaire et des outils de recherche adaptés. (source ADBS)
Documentaliste spécialisé : Documentaliste qui ajoute à sa compétence professionnelle une compétence dans le domaine spécifique dans lequel il travaille (par exemple : documentaliste chimiste, juriste, etc.). Dans le cas d’une spécialisation dans un des métiers particuliers de l’information et documentation, on utilise de préférence un terme désignant ce métier (par exemple : analyste-indexeur, recherchiste, veilleur documentaliste, etc.). (source ADBS)
Droit culturel : “Un droit culturel peut étre défini comme le droit d’une personne d’accéder aux ressources qui sont nécessaires à son processus d’identification”. Patrice Meyer-Bisch, coordinateur de l’institut interdisciplinaire d’éthique et des droits de l’homme et de la chaire Unesco des droits de l’homme et de la démocratie (Université de Fribourg) in L’Observatoire (OPC de Grenoble) et consacré à la diversité culturelle.
E
Etat des lieux : photographie d’un secteur à un instant précis et sur un territoire donné.
Evaluation : action visant à analyser une activité (action, procédure, politique) en vue de lui donner une valeur compréhensible dans un référentiel (DROT, Christophe, Stratégies des ressources pour l’association, Juris associations, 2005).
Expertise : est considérée comme un niveau professionnel achevé dans un métier. Cette expertise est liée à une reconnaissance sociale qui s’exprime par la qualification. (ACCART, Jean-Philippe, & RETHY, Marie-Pierre, Le métier de documentaliste, éd. du cercle de la librairie, Paris, 2004). Au niveau de la ressource, l’expertise peut être considéré comme la capacité à donner une réponse adaptée à une situation donnée.
F
Fiches pratiques :
Fonction Ressource : 1. accueil, orientation, documentation, conseil, expertise 2. ensemble des missions identifiées et affectées à la ressource.
Fonds documentaire : ensemble des ouvrages (livres, magazines, mémoires, fiches pratiques, média…) permettant aux usagers des centres et lieux ressources de faire des recherches et d’obtenir des réponses à leurs questions.
Formation : programme d’acquisition de connaissances inscrit dans une démarche de transmission de savoir. initiation, formation pro, sensibilisation, formation continue
Former : permettre l’accès aux connaissances à un ensemble de personnes identifiées sur un temps donné, par une transmission qui peut être orale, documentaire et/ou pratique ; « Mettre […] en relation avec le savoir en proposant des situations de résolution de problème, d’initiative, de créativité, de projet… afin de multiplier les « îlots d’estime de soi ». (cf doc du Collectif)
G
Gestion de l’information : action d’ordonner les données possédées afin d’être en capacité de les utiliser, ou de les faire utiliser de façon optimale. [Collecte - traitement - distribution]
Gestion des connaissances :
Gestion documentaire :
Guide annuaire : ouvrage rassemblant les contacts des principaux acteurs d’un terrain ciblé ; par exemple pour les musiques actuelles “L’officiel de la musique”, pour les abonnés France Télécom “Les pages blanches”.
Guide pratique : ouvrage permettant au lecteur d’être orienté sur des données concrètes, le mettant en capacité d’agir immédiatement ; il doit offrir un panel de réponses aux questions récurentes d’ordre technique que se posent les acteurs.
H
Heuristique : idée directrice guidant la recherche, ou procédé aidant à la résolution d’un problème (Accart Jean-Philippe et Réthy Marie-Pierre, Le métier de documentaliste, Ed. du cercle de la librairie).
I
Index : liste alphabétique des noms de personnes, de lieux ou de matières relevés dans des documents d’archives ou dans un instrument de recherche, assortis des références correspondantes (cote ou numéro de page) (source)
Indexation :
Information : élément de connaissance susceptible d’être représenté à l’aide de conventions, pour être conservé, traité ou communiqué (JO 28/10/1980).
Intérêt général : qualifie les missions qu’un(des) individu(s) réalise(nt) pour un résultat qui profitera à tous, ou à défaut, au plus grand nombre.
J
K
L
Lieux Ressources : ces structures assurent et organisent une fonction ressource (accueil, orientation, documentation, conseil…) et possèdent un personnel clairement détaché pour assurer cette fonction sans pour autant produire ou émettre elles-mêmes des outils qualifiés. En liaison avec les centres ressource, les lieux ressource relaient l’information et accompagnent leur maillage territorial. Ils disposent en outre d’un espace dédié, et d’une capacité d’accueil du public.
Littérature grise : documents à diffusion restreinte produits à l’intention d’un groupe institutionnel ou informel. (source)
M
Maillage : organisation volontaire de structures et/ou d’acteurs répartis sur un territoire donné et connectés de façon formelle ou non.
Médiation :
Métadonnées : données sur les données et donc qualification d’un document ou d’une information (une ressource) électronique.
Métier : activité salariée faisant appel à un référentiel de compétences et délimitée dans un champ d’intervention. Il peut y avoir plusieurs métiers au sein du même emploi.
Mise à disposition : action de laisser profiter des biens à une personne, ou à tous, sans en être dépossédé. Elle est souvent régulée par un accord écrit ou implicite ; contrairement à la mutualisation elle n’implique pas la réciprocité.
Mission : ensemble d’objectifs, résultats attendus d’actions, fixé par soi-même ou par une tierce personne morale ou physique.
Mots-clés : mot ou groupe de mots caractérisant le contenu d’un document choisi, soit pour leur indexation, soit pour la formulation d’une demande de recherche sources (source). On parlera aussi de Tags.
Musiques actuelles : la totale
Mutualisation : principe de partage du résultat des activités (données, biens matériels, etc.). C’est une mise en commun entre acteurs, qui induit une réciprocité et qui implique un refus assumé du droit de propriété sur les biens partagés.
N
Nomenclature : listes méthodiques détaillées de l’ensemble des termes et des codes désignant des objets, des lieux, des personnes etc., utilisées dans une profession, une technique, etc. et servant à l’identification et au classement de ces objets, lieux, personnes ou données statistiques. (source)
O
Observation : étude attentive, suivie, et règlée d’un phénomène, donnant un “cliché” d’une situation, elle doit permettre a posteriori une analyse d’une population ou d’un phénomène sur un territoire à un moment donné.
Observatoire : établissement spécialement dédié à l’observation.
Orientation : premier niveau d’information qui recouvre l’aiguillage, commenté ou non, vers les aspects documentaires, les premiers outils mis à disposition (fiches, livres, bases de données, etc.) et les relais d’informations, partenaires et réseaux.
Ouvrage :
P
Périmètre d’intervention : ECON. étendue du secteur d’activité d’une entreprise. RR. champ des compétences mobilisables, défini par la charte du lieu ressource, et à l’intérieur duquel les personnes ressource sont à même d’apporter des réponses.
Personne ressource : personne qui assure une ou des fonctions ressources.
Plan de classement : Système qui fixe l’organisation des archives courantes en usage dans les bureaux. (source : AFNOR)
Porteur de projet : voir Acteur
Poste écoute : point d’écoute de productions musicales, en général numérisées, et diffusées à partir d’un ordinateur multimédia. Les postes écoutes servent souvent de promotion aux productions locales, qui ne trouvent que peu ou pas de diffusion commerciale.
Point information musique : le Point Informations Musique est un espace d’accueil, d’information et de contact avec les groupes et les musiciens. Il remplit des missions d’information, de sensibilisation, de conseil et d’orientation auprès des musiciens et du public. (source Agesca)
Pôle régionaux
Pré-requis : conditions à remplir pour exercer une fonction. RR Le document-cadre de la ressource détermine six conditons préalables à l’exercice de la fonction (Voir).
Produit documentaire : produit dérivé d’informations primaires ou secondaires : annuaire, bulletin bibliographique, catalogue de sources, dossier documentaire, revue de presse, répertoire, site web documentaire, etc. (source ADBS)
Promouvoir (missions) : faire connaître, supporter ; en tant que médiateur culturel, la personne ressource se trouve souvent à se faire le porte-parole d’initiatives nouvelles, d’artistes émergents, de tendances naissantes. S’il a à coeur à faire connaitre ces derniers, c’est dans un esprit de circulation d’information et de démocratisation des pratiques et non dans une volonté de communication intéressée.
Publics : le Réseau Ressource rejette en bloc la notion de publics qui préexisteraient à l’action de médiation, et à qui on chercherait à s’adresser (les jeunes, les publics en difficulté, les rockers, etc.). Une caractéristique majeure des acteurs de la ressource est de s’adresser à tous sans distinction aucune et en fonction de ses besoins réels.
Publication : 1. action de publier. 2. par ext., revues, périodiques, livres 3. DR . procédure ayant pour objet de porter à la connaissance de tous. 4. RR l’action de publication d’informations fonde la différence entre un Lieu et un Centre ressource (plus d’information).
Q
R
Recensement : RR. opération statistique de dénombrement d’une population. Le recensement est le volet quantitatif d’un état des lieux.
Recherche documentaire : Démarche documentaire élaborée de recherche d’information sur un sujet ou un terme précis. L’utilisateur définit les termes de sa recherche, et le documentaliste traduit ces termes en mots clés ou descripteurs afin d’interroger une banque de données. (D’après ACCART Jean-Philippe et RETHY Marie-Pierre, Le métier de documentaliste, éd. du cercle de la librairie, Paris, 2003
Relais d’information : Structure ou personne identifiée par la personne ressource qui peut être utilisée pour faciliter la circulation d’un type d’information (fiches pratiques, agendas, etc.)
Requête : Mot ou groupe de mots utilisés pour interroger un outil de recherche.
Réseau : Chaque membre d’un réseau est contraint par les attentes des autres, qu’il doit pouvoir considérer s’il souhaite continuer à en faire partie. Le réseau est à la fois un ensemble de contraintes, mais aussi et surtout une ressource pour chacun (Romain Holmière, Le Patch).
Ressource : 1. Ensemble des réponses construites en fonction des besoins liés aux domaines des musiques actuelles qui s’articule autour de l’information, de la formation, de l’expertise, de l’insertion, de la production de documents et de la transmission de savoirs utiles à la structuration des pratiques. 2. Capacité à mobiliser des personnes, des savoirs, des outils, expertisés et ajustés au plus proche des besoins identifiés et des services à rendre.
Ressources : Moyens pour agir, moyens utilisés pour aboutir à l’achèvement d’une tâche. (DROT Christophe, Stratégies des ressources pour l’association, Juris associations, 2005)
S
Sensibilisation : premier niveau d’information donné visant à attirer l’attention d’une ou plusieurs personnes sur un sujet.
Service : action qui vise à la satisfaction d’un besoin sans la production d’un bien matériel ; par extension, activité économique qui vient en appui de la production agricole et industrielle ; par analogie, dans le milieu artistique, concerne l’ensemble des activités en aval et en amont de la création et de sa diffusion.
Service au public : (RR) mise à disposition d’outils et de ressources sans restriction d’accès a priori.
Système d’information : dispositif informatique global d’accès à la documentation et à l’information multimédia, depuis un poste de travail ou de consultation banalisé, grâce à une interface qui permet la gestion, le traitement, le transport et à la diffusion de l’information au sein de l’organisation. (source)
Soutien : appui, aide proposée sous forme de ressource permettant au sujet soutenu de mener à bien son projet
Service à la personne :
T
Tiers-secteur : organismes agissant dans une logique d’intérêt général ou dont le statut est sans but lucratif : associations, fondations, coopératives, mutuelles. (DROT Christophe, Stratégies des ressources pour l’association, Juris associations, 2005)
Tag : 1. balise accompagnant un flux de données sur un réseau informatique, afin d’en préciser l’adressage (VLAN), le degré d’urgence ou de priorité (QoS) ou la nature ; 2. une balise sémantique ou lexicale, que l’on nomme étiquette ou mot-clé en français, utilisée sur les sites dits de réseaux sociaux Web 2.0. (source Wikipédia)
Territoire :
U
Usager :
V
Veille : analyse attentive des différentes facettes de l’environnement afin de développer la pro-activité et de préparer au mieux la prise de décision dans l’organisation. La veille est le palier de base à partir duquel peut se développer l’activité de l’intelligence économique puisqu’elle fournit à l’entreprise des informations concernant son environnement. (source)

Une fiche pratique sur le statut des amateurs en France:


ACCUEIL: | CONTACTS ET VISUELS: | ESPACE PRODUCTIONS CONCERTS: | LIENS UTILES: | PROMOTION,COMMUNICATION: | FICHES PRATIQUES, ADRESSES: | LES GROUPES LABELLISÉS BOLD SESSIONS | STUDIOS PARTENAIRES DES BOLD SESSIONS | LE PROJET DES BOLD SESSIONS | CLIPS VIDÉOS LIVE BOLD SESSIONS: | AUTRES DISPOSITIFS: | BOLD SESSIONS 2011/2012 | REVUE DE PRESSE: | Bold Sessions 2013:

Quel est votre support audio préféré?
Quel est votre support audio prefere?
le vinyl
le cd
le dvd
le mp3

Résultats